+33 (0) 6 30 76 22 37
janodyghm@gmail.com 06 30 76 22 37 06 30 76 22 37

Ski hors-piste et Freeride

Le ski hors-piste ou ski freeride est une discipline qui consiste à skier en dehors des itinéraires balisés et sécurisés du domaine skiable.
Sa pratique nécessite de posséder de bonnes bases en ski alpin et de savoir skier en toute neige (poudreuse, dur, croutée) ou tout-terrain, il faut être aussi capable d’appréhender un secours en avalanche et d’utiliser correctement le matériel en toutes circonstances.
Même si cette discipline se pratique depuis les remontées mécaniques, il faut être un bon skieur disposant d’une pratique du ski sportive et tout-terrain pour être capable de se frotter à tous les types de descentes.

Comment débuter le ski hors-piste ?

Le ski hors-piste nécessite d’être aborder avec beaucoup d’humilité comme toutes les activités de montagne. On est en dehors des pistes dès que l’on quitte les pistes balisées et ouvertes, on prend donc le risque de s’exposer aux dangers de la montagne. Cependant il est tout à fait possible de s’initier dans des conditions de sécurité raisonnable en bord de piste (à quelques mètres) ou dans des champs de poudreuse vierge à proximité ou la pente est inférieur à 30°, évidement le mieux est de demander conseil auprès des professionnels de la montagne avant de se lancer n’importe où et surtout n’importe quand. Les pisteurs seront vous donner des conseils avisés en station de ski ou sur le domaine skiable. Essayez-vous sur de courtes portions hors-pistes et essayer de skier en petit virage quel que soit la neige !

Quel matériel pour le ski hors-piste ?

Le matériel de ski hors-piste ou freeride a bien évolué, les skis larges à avec « rocker » spatule relevé permettent même un débutant d’aborder le ski en neige profonde sans un gros niveau technique, nous sommes bien loin du ski des années 1980 droit et raide ou il fallait des cuisses de descendeurs pour faire un virage ! La flottaison en neige poudreuse est incroyable.
Les skis de Freeride ou backcountry : Privilégié donc un ski large entre 90 et 110 au patin, plus un ski est large, plus il a de portance en toute neige, par contre il perd de l’accroche en neige dur mais aussi de la maniabilité. Il faut donc soit avoir plusieurs paires de ski, soit un ski très polyvalent, des marques comme Dynastar, Black Crows ou Blizzard sont des références.
Les chaussures de ski : de randonnée ou de freeski sont désormais semblable à tout point de vue, elle possède même une semelle pour marcher et des inserts pour utiliser les fixations de ski de randonnée.
Une chaussure de 80 à 120 de Flex suivant votre taille, poids et niveau vous permettra de skier sur tout type de neige et de sortie.
Les bâtons :  à rondelle large qui porte mieux en poudreuse et si possible avec dragonne éjectable pour ne pas faire ancre dans une avalanche.
Équipez-vous d’un sac de type Avabag ou Airbag pour plus de sécurité, et d’une trilogie DVA, pelle et sonde.
Mais attention le matos, ça ne fait pas tout !

Le matériel de sécurité en ski hors-piste.

La trilogie indispensable : DVA ( Détecteur de victime d’avalanche) , pelle et sonde font partie du sac à dos.
Le DVA numérique doit être à 3 antennes, les piles doivent être neuves ou pas moins de 50% pleine, pile de type alcaline.
La pelle à neige doit avoir un godet de contenance entre 2,5 L et 3L afin de pelleter d’important volume de neige en cas de secours, le manche doit être télescopique et posséder une fonction pioche pour pratiquer la technique du pelletage en V ou du tapis roulant, le godet en métal doit être incassable pour pelleter les neiges les plus durs.
On gagne un temps énorme en pelletage, bien plus qu’en recherche avec le DVA.
La sonde doit mesurer au minimum 2,40m et être solide, les sondes trop fragiles et trop légères sont à proscrire, on préférera un diamètre de tube important et des emmanchements coniques pour plus de rigidité.

Où faire du ski freeride ou hors-piste ?

Il y a de nombreuses stations de ski pour faire du ski freeride du débutant à l’expert.
L’objectif étant de trouver de la neige fraîche et poudreuse pour faire le plein de sensation, faire de beaux virages ou des grandes courbes en neige profonde est un plaisir immense pour le skieur en quête de grands espaces.

En Haute-Savoie, la station de ski de la Clusaz est réputée pour le ski hors-piste grâce à son skieur freestyle et freerider Candide Thovex ou d’autres champions comme Edgar Grospiron, Régine Cavagnoud ou Guy Périllat , depuis la station on accède facilement aux nombreuses combes du massif des Aravis, si l’on est courageux on pourra mettre les peaux de phoques et basculer vers de beaux spots sauvages à conditions de marcher quelques minutes ou heures.
Plus loin c’est Chamonix avec le massif du Mont-Blanc, le téléphérique de l’Aiguille du Midi ou de Helbronner en Italie sont là pour les amateurs de haute-montagne et de glacier, mais attention ici ça ne rigole pas avec la sécurité, il faudra être vigilant car les crevasses se rajoutent aux autres risques liées à cette pratique surtout si vous faîtes la descente mythique de la Vallée blanche , du Pas de Chèvre ou encore le couloir des cosmiques.

En Savoie, les 3 Vallées (Val Thorens, Meribel et Courchevel) disposent d’un domaine hors-piste incroyablement vaste, la diversité des versants et des pentes offre des possibilités infinies pour votre séjour ski, il n’est pas possible de parcourir tout le domaine en une journée de ski, il vous faudra revenir plusieurs fois si vous voulez en découvrir tous les secrets.

D’autre stations comme Val d’Isère, Tignes ou La Rosière sont des mecques du ski freeride, avec un guide de haute montagne vous découvrirez les meilleurs spots et vous gagnerez du temps dans les files d’attente des télésièges puisque vous disposerez de la priorité.

Quoiqu’il en soit si vous voulez profiter des plus belles neiges il faudra être réactif et être capable se libérer pour profiter des meilleures conditions de neige juste après une précipitation